Bookmark and Share
<:site de l'Ursden CGT NICE:>

Audience Dasen du 22 septembre 2017. Compte rendu

dimanche 24 septembre 2017.
 
Compte rendu de l'audience à la DASEN 

Une délégation de la Cgt Educ'Action (Florence Ciaravola, Renaud De Varent, Benjamin Guesnier, Marc Le Roy), a été reçue à la DASEN plus de 2 heure ce vendredi 22 septembre par Mme Perrier Secrétaire Générale, et Monsieur Tetienne IEN Adjoint...

Y ont été abordés, entre autres les points suivants:

AVS : les 400 élèves non pourvus de leur AVS à la rentrée:
Pour la Dasen, c'est comme chaque année et le 06 n'est pas en retard par rapport au niveau national. Le chiffre de 3500 donné au niveau national,  il serait pour la DASEN sous-évalué (comment le Ministère raconterait des craques...).
Pour la DASEN il ne va ne va plus y avoir beaucoup de notifications nouvelles... La MDPH n'a pas de retard (sic)... Le service va être "renforcé" (en fait rétablissement du poste "libre" depuis le répart de J.Moulard à compter de ce lundi par une nouvelle coordonnatrice AVSi, c'est effectivement fait).
Cédéisation des AVS: Chaque année, 72 AVS obtiennent le statut de contractuel-les

EVS ; celles et ceux qui le souhaitent et qui peuvent encore prétendre à un CUI ou qui remplissent les conditions pour un emploi de contractuel-le pourront postuler sur un emploi d'AVS. La demande de la Cgt-Educ'Action était différente nous souhaitions que la DASEN étudie la situation de chaque EVS non renouvelé pour leur proposer, quand les conditions sont remplies, de basculer sur le dispositif AVS... 
PPCR : 
En réponse à nos questions. Pour la DASEN, "pas d'année blanche". "Tout est prévu"." S'il y a eu des collègues oublié-es dans l'info pour les rendez-vous de carrière, on rattrapera". "Une nouvelle application est en cours de développement et sera bientôt opérationnelle. Le calendrier) de la CAPD suivra". (effectivement nous recevions l'après midi même un calendrier prévisionnel pour l'année des groupes de travail et CAPD.) 
Direction d'école, fonctionnement des écoles et/ou conséquences de la suppression des AADE:  
Comment prévenir les familles des absences de leur enfant sans AADE... Réponse: les directeurs et directrices sont des gens pragmatiques. Ils/elles sauront obtenir de la mairie un téléphone par étage pour prévenir les parents de l'absence de leur enfant (Ben voyons).

Sur la nécessité ou non d'accompagner au portail un élève qui part par exemple chez l'orhophoniste sans AADE ni parfois concierge (et autres questions du même genre).

Quid de l'ouverture du portail sur le temps de classe? Quid des mesures liées au plan Vigipirate ? La CGT Educ'Action 06 a demandé qu'une lettre de cadrage soit envoyée aux circonscriptions. Réponse de l'administration : il n'y aura pas de lettre de cadrage, souplesse est laissée aux directeurs-trices et à leurs équipes de s'organiser (courage fuyons et débrouillez.vous...)
.

Sur les sorties régulières. Elles ne sont pas à déclarer, sauf si de nombreux élèves (+ de 100) se déplacent.
Transports scolaires: il n'y aura pas là non plus de note de cadrage. Les déplacements en bus de ville et trams ne sont pas interdits.
La voie hiérarchique ne suppose pas un avis de l'intermédiaire hiérarchique (avis pourtant souvent demandé cf autorisation d'absence).

Un-e enseignant-e a le droit de se trouver seul-e avec un-e élève. Il/elle peut se retrouver seul·e dans l'école pour les APC, mais cela suppose que le/la directeur·trice étende le temps scolaire en accord avec la mairie.
 
CP à 12! REP+
La CGT Educ'Action a dénoncé la précipitation de la mise en place des CP à 12 engendrée par la commande et l'affichage ministériel.
Cela a eu pour conséquence des réajustements dans deux écoles de REP+ par un retrait d'emploi. D'où un impact sur la répartition pédagogique et un impact pour les collègues touchées par mesure de carte. Dasen: Les CP à 12 peuvent passer à 13 ou 14 en cours d'année; c'est au 1er septembre qu'ils devaient être à 12.
Pour la rentrée 2018, la moyenne de l'école sera calculée hors CP et CE1 à 12.
La Cgt Educ'Action a demandé la mise en place d'un Groupe de Travail sur l'éducation prioritaire. Elle a rappelé son refus du redéploiement des M+, a interrogé l'administration sur l'abandon de la priorité concernant la scolarisation des moins de 3 ans.