Bookmark and Share
<:site de l'Ursden CGT NICE:>

Rapport Reiss le rapport de tous les dangers

jeudi 11 novembre 2010.
 

Rapport Reiss... Le rapport de tous les dangers...

Le rapport Reiss, commandé par le 1° ministre auprès d'un député UMP, est sorti il y a maintenant plusieurs semaines. Partant du constat réel du malaise existant des directeurs-trices d'école, qui croulent sous des tâches de plus en plus lourdes, sans qu'un temps suffisant soit donné ni une reconnaissance financière réelle, il fait des propositions...

Notons tout d'abord qu'il se garde bien de chiffrer réellement le coût d'une modification du « statut » et du rôle du ou de la directeur-trice... Parlant seulement de 2 possibilités, l'intégration dans un corps de direction du type de ce que l'on connaît dans le 2° degré ou, ce qui nous conviendrait mieux détaché dans un emploi fonctionnel (ce que nous appelons nous un cadre d'emploi).

Reste ce qui fait le fond du rapport, c'est à dire le fonctionnement souhaitable des écoles selon M. Reiss.

En résumé, un rapport qui remet en cause très clairement le fonctionnement des écoles telles que nous les connaissons au profit d'écoles qui auraient un réel manager et serait considérée comme une entreprise.

La Cgt-Educ'Action, pense quand à elle que le problème de la Direction d'école, s'il est réel, ne peut passer par de telles mesures. Elle s'est prononcée sur un cahier de revendications précises adoptées lors d'une réunion du Conseil National qui s'est tenu l'an passé. Nous en rappelons la teneur:

« La question de la direction d’école fait l’objet depuis de nombreuses années et plus encore  aujourd’hui d’un vrai malaise.

 Des milliers de postes restent vacants chaque année, la fonction est parfois imposée, et dans nombre d’écoles, le barème (particulièrement dans les maternelles) pour obtenir la direction est souvent inférieur à celui pour y obtenir un poste d’adjoint-e.

Les raisons de ce malaise sont multiples  pour les directeur-trices :

Pour la CGT Educ’Action, la solution ne passe ni par  la création d’un établissement du premier degré (EPEP),  ni par un statut de Chef d’Etablissement pour les directeur-trices.

Le Conseil National de la Cgt-Educ'Action s'est prononcé pour l’ouverture de négociations sur la question de la Direction d’Ecole et pour :

·         La redéfinition d’un cadre d’emploi pour les Directeurs-trices d’école. Ce cadre d’emploi devant redéfinir de manière précise les tâches et responsabilités  des Directeutrs-trices.