Bookmark and Share
<:site de l'Ursden CGT NICE:>

Conseil Départemental de l’Education Nationale 12/2/09 1° degré

dimanche 15 février 2009.
 

DECLARATION PRÉALABLE DE LA CGT EDUC'ACTION 06

AU CDEN DU 13 FÉVRIER 2009

 

Depuis le début de l'année scolaire les annonces et les déclarations à l'emporte-pièce tombent sur l'École comme s'il en pleuvait. M. Darcos manie allègrement fausses reculades, approximations, et improvisations  pour arriver à son objectif principal: Supprimer des fonctionnaires.

Les choix faits au niveau du gouvernement et du ministère de l'Éducation nationale sont en train de modifier considérablement le paysage éducatif.

Le SMA qui modifie l'exercice du droit de grève et le décret no 2008-1246 du 1er décembre 2008 ont donné lieu tout dernièrement à des attaques liberticides contre les droits constitutionnels des enseignants du premier degré. L'Inspection Académique, sur communication du Ministère de l'Éducation nationale a dans un premier temps déclaré illégale la grève du 9 février à laquelle appelaient la CGT'Educ Action 06 et d'autres organisations syndicales départementales; alors qu'un préavis national avait été déposé dans les temps auprès du ministère. Préavis finalement « retrouvé » par le ministère après de nombreux échanges de courriels et de coups de téléphone.

Nous osons espérer qu'une telle "bavure" ne se reproduira pas, et que les relations de notre organisation syndicale avec son administration ainsi qu'avec tous les représentants de l'état pourront retrouver un climat plus serein. Mais nous ne vous cachons pas que ce qui s'est passé nous choque considérablement.

De plus, et d'un point de vue pratique, nous avons pu constater que l'accueil des élèves des enseignants grévistes était organisé de manière très aléatoire sur le territoire départemental, et que parfois, pour en bénéficier, les parents devaient se livrer à un parcours administratif contraignant. Ceci sans parler des conditions dans lesquelles les enfants sont accueillis.

Les choix budgétaires qui entraînent la perte de 55 postes dans le premier degré vont constituer une dégradation des conditions de travail de tous les personnels, et des  conséquences néfastes pour les élèves eux-mêmes. Déjà, des écoles comme celles de Jules Ferry et du Logis à Cagnes sur Mer alertent l'administration et les syndicats sur les difficultés prévisibles  qui les attendent à la rentrée. D'autant plus que dès cette année le manque d'enseignant s'est fait sentir partout dans le département malgré le recrutement plus que tardif et insuffisant de professeur des écoles sur la liste complémentaire.

Ces choix, les personnels spécialisés des RASED les ont payés au prix fort. Et ce ne sont pas les « 60h » d'aide personnalisée qui vont pouvoir compenser la perte de nombre de ces personnels formés au traitement de la difficulté scolaire.

De plus, ces collègues subissent une vraie maltraitance car, après des mois d'incertitude quant à l'avenir de leur métier, c'est aujourd'hui la réalité matérielle et personnelle de leur devenir qui fait l'objet d'informations parcellaires, mouvantes voire erronées jetant ainsi le trouble dans les équipes.

La disparition des IUFM et la « mastérisation » du concours de recrutement des enseignants inquiète bien au delà du monde enseignant. Nous tenons à rappeler « qu'enseigner est un métier qui s'apprend » et que les IUFM sont bien le lieu de cet apprentissage quoi qu'on en dise. De plus nous réitérons notre demande d'un concours à « BAC+3 » suivis de deux ans de formation rémunérés et reconnus comme un Master.

Nous aurions encore beaucoup de sujets d'inquiétude  à évoquer quant à l'avenir de l'École tels que la réforme « retardée » du lycée, le bac professionnel en trois ans, les DGH dans le second degré qui font craindre de nombreux dysfonctionnement, les évaluations Cm2 organisée dans l'improvisation, les nouveaux programmes improvisés eux aussi ...

À l'image des dernières annonce de notre ministre sur le retour à une semaine de quatre jours et demi avec un mercredi matin travaillé, nous avons le sentiment que les récents changements que doivent appliquer les enseignants sur le terrain sont tous réalisés dans l'urgence et l'improvisation et non dans une nécessaire concertation et dans le souci des besoins des élèves.

Nous espérons que le CDEN qui s'ouvre aujourd'hui entendra les revendications des personnels et les demandes des organisations syndicales en ces temps difficiles pour l'école.

Nous espérons aussi qu'il relaiera notre demande d'une vraie concertation entre tous les acteurs de la communauté éducative sur l'avenir de l'École et sur les missions que nous souhaitons lui attribuer.

Suite au CDEN du 13 février 2009: Situation définitive de la carte scolaire

Fermetures Elémentaires (-24 postes)

Blocages Élémentaires Fermetures Maternelles (- 6 postes)
Blocages Maternelles
Divers: (- 13 postes)
Retraits d’emplois ASH – CLIS : - 2 postes (un 3° éventuel en attente)
Situation en attente: Villeneuve-Loubet : école élémentaire Fabre

Suppressions postes Rased: - 46 postes

Créations:
OUVERTURES Maternelles
OUVERTURES élémentaires
OUVERTURES primaires
Mesures Rased

Nous ne renonçons pas au combat pour que les postes de Rased soient rétablis. Il est pour nous évident que si nous avons aidé à "limiter" les dégâts sur le plan des situations individuelles, pas toutes malheureusement, nous n'avons pas gagné sur ce dossier qui laissera sur le plan humain des traces certaines et un goût amer tant pour les collègues des Rased, et plus particulièrement celles et ceux touchés par des mesures que pour les militant-e-s syndicaux que nous sommes.

Fermetures ou sédentarisation de G (cela revient au même de fait) Ouverture de G ou surnuméraire G
IEN Antibes IEN Antibes
Antibes Ponteil (vacant) Juan Gare surnuméraire
Antibes Pont du lys  
IEN Cagnes IEN Cagnes
Tous les postes G (4) Cagnes Logis surnuméraire
  Cagnes Giono
  St Laurent Michelis 2 surnuméraire
IEN Cannes IEN Cannes
Cannes M. Alice 1  
IEN Grasse IEN Grasse
Grasse Gambetta  
IEN Le Cannet IEN Le Cannet
Le Cannet St Jean  
IEN Menton IEN Menton
Breil/Roya Beausoleil Centre
IEN Nice II IEN Nice II
Nice Ariane Piaget  
Nice St Roch 1 (vacant)  
IEN Nice III IEN Nice III
Nice Mantega   
Tourrettes Levens  
IEN Nice IV  IEN Nice IV 
Nice Digue des Français 1  
IEN Nice VI IEN Nice VI
Nice Mace 1 Nice Roméo2
La Trinité Lepeltier
Nice Romeo 2  
IEN Val de Siagne IEN Val de Siagne
  Pegomas surnuméraire
IEN Valbonne IEN Valbonne
Vallauris Langevin 2  
IEN Vence IEN Vence
Vence St Michel 2 La Gaude Pagnol

 
Fermetures ou sédentarisation de E (cela revient au même de fait) Ouverture de E ou surnuméraire E
IEN Cagnes IEN Cagnes
Cagnes Le Logis Cagnes La Pinède
St Laurent Cassin  
St Laurent Michelis 2  
IEN Cannes IEN Cannes
Cannes Broussailles Cannes Broussailles surnuméraire
IEN CARROS IEN CARROS
Carros Spinelli  
IEN Grasse IEN Grasse
Grasse Pra d'Estang  
Grasse St Jacques 1  
IEN Le Cannet IEN Le Cannet
Le Cannet Mirandolles Le Cannet Mirandolles surnuméraire
Mandelieu Mistral  
IEN Menton IEN Menton
Beausoleil Ténao Beausoleil Les Copains Surnuméraire
Menton Hotel de Ville  
Menton Pagnol  
IEN Nice I IEN Nice I
Beaulieu (0,50) Nice Risso surnuméraire
Nice Risso  
IEN Nice II IEN Nice II
Nice Ariane Prévert Nice Arziari
IEN Nice III IEN Nice III
Tourrettes Levens Tordo Tourrettes Levens Tordo surnuméraire
Nice Ste Hélène Nice Ste Hélène surnuméraire
IEN Nice IV  IEN Nice IV 
Nice Caucade Nice Caucade numéraire
IEN Nice V IEN Nice V
Nice les Oliviers Nice les Oliviers surnuméraire
Nice la Bornala Nice Madeleine supérieure
IEN Nice VI IEN Nice VI
Nice Ronchese Nice Auber
Nice Macé 1 Nice Macé 1 surnuméraire
Nice Roméo 2 Nice Romeo 2 surnuméraire
IEN Val de Siagne IEN Val de Siagne
St Cézaire St Cézaire surnuméraire
IEN Valbonne IEN Valbonne
Valbonne Garbejaire Valbonne Garbejaire surnuméraire
Vallauris Gachon Vallauris Gachon surnuméraire
Le Rouret  
IEN Vence IEN Vence
Coursegoules (0,5) Vence St Michel surnuméraire
La Colle sur Loup Lanza 1  
La gaude Pagnol  
Vence Toreille