Bookmark and Share
<:site de l'Ursden CGT NICE:>

Premier recul du gouvernement… De véritables négociations s’imposent !

Communiqué de la CGT Educ’Action
lundi 15 décembre 2008.
 

La mobilisation, des personnels et de l’ensemble des usagers de l’école, de la manifestation nationale du 19/10 à l’appel des lycéens et des étudiants, a eu raison de la mise en œuvre, dès septembre 2009, de la réforme du lycée (voie générale, technologique).

La CGTéduc’action avait, vendredi matin, lors de son audience, attiré l’attention de X Darcos, sur les risques que prend le gouvernement à ne pas répondre à la demande d’un dialogue constructif.

Aujourd’hui, la CGTéduc’action réitère, pour l’ensemble de la communauté scolaire l’ouverture de négociations sur l’ensemble des réformes en cours et sur les moyens budgétaires programmés.

Un premier recul est obtenu…

Depuis septembre dernier, la CGTéduc’action et l’ensemble des organisations syndicales demandaient le report du calendrier, imposé notamment par les contraintes budgétaires et la ligne politique prédéterminée, rendant impossible toute réforme constructive.
La CGTéduc’action, quant à elle, contestait, et la précipitation, et la méthode, et l’orientation du projet Darcos.

Il est désormais impératif pour le ministre de l’Education Nationale d’ouvrir de véritables négociations, sans préalable.

La méthode du protocole, sclérosant d’emblée toute réflexion de fond a vécu.

Pour la CGTéduc’action, il s’agit de revoir l’ensemble du projet, en y intégrant la mise en œuvre de la réforme de la voie professionnelle.

Ce recul en appelle d’autres !

En effet, cette réforme de la voie professionnelle imposée contre la majorité des organisations syndicales représentant les personnels (60% des électeurs) doit être profondément remaniée.
De même d’autres révisions s’imposent dans le 1er degré : mise en œuvre de la semaine des 4 jours et heures globalisées, soutien et suppression des RASED.

Pour toutes ces raisons, la CGTéduc’action maintient son préavis de grève le jeudi 18 décembre et appelle d’ores et déjà les personnels à se retrouver dans la journée inter professionnelle de grève du jeudi 29 janvier.

L’ Ecole est un investissement indispensable, en particulier en cette période de crise économique et sociale, que doit assumer l’Etat.

Télécharger le communiqué