Bookmark and Share
<:site de l'Ursden CGT NICE:>

Fin de campagne... Odeur d’égouts... Odeur dégoût

dimanche 16 novembre 2008.
 

Odeur d'égout... Odeur dégoût...


Suite à l'envoi par une erreur de manipulation par le Snuipp d'un brouillon de lettre, (brouillon destiné visiblement, dans un 1° temps en tous cas à une liste interne de responsables), sur une triste affaire de conseil de discipline, et à l'exploitation qu'en ont fait un groupuscule national (Scenrac-Cftc), et le GDID, qui visiblement a des amitiés avec ce groupuscule, ainsi que par le Se-Unsa, les élu-e-s de la Cgt-éduc'Action en CAPD font la déclaration suivante:

- Il est incontestablement regrettable que ce courrier soit parti par erreur. Le Snuipp a présenté ses excuses et nous sommes de ceux qui pensons qu'il n'y a que celles et ceux qui ne font rien qui ne commettent pas d'erreur, même si celle-ci, qui touche des personnes, a plus d'impact que d'autres.
- La mise en place de ce Conseil de Discipline n'est en aucun cas le fait d'une organisation syndicale, qu'elle qu'elle soit. Contrairement à ce que laisse entendre les courriers envoyés aux écoles par le groupuscule cité, le GDID et le SE, il ne s'agit pas pour les représentant-e-s du personnel de prendre position systématiquement pour ou contre le-ou la directrice ou pour ou contre les adjoint-e-s. En tous cas ce n'est pas la conception de la défense du personnel qu'a la Cgt. Les écrits du groupuscule,  tout comme ceux du SE-Unsa visent à diviser notre profession entre catégories pour récupérer quelques voix et c'est lamentable... Pour ce qui est du Gdid, qui se sent investi d'une mission que les personnels ne lui ont pas donné, il en profite pour attiser les tensions inter-catégorielles, ce qui en dit long sur ce que deviendrait l'Ecole s'il obtenait ce qu'il réclame.

Les élu-e-s de la Cgt-Educ'Action réaffirment quelques principes:

- Toute personne incriminée pour des faits graves ou véniels a droit à être défendue et il est donc bien du rôle d'un syndicat d'en prendre la défense quand c'est dans le cadre d'une procédure disciplinaire. Dans ce cadre il convient cependant de garder une attitude de correction vis à vis de l'autre.
- Lorsque des faits évoqués en CAPD (et le Conseil de discipline est une CAPD), touchent nominativement une personne, les élu-e-s en Commissions Paritaires sont tenu-e-s, tout comme les membres représentants l'Administration de l'Education Nationale à une obligation de réserve et de confidentialité. Que cette dernière soit remise en cause par une erreur humaine (diffusion d'un brouillon de lettre), c'est dommageable, mais si cette erreur n'est pas intentionnelle, elle est bien moins grave sur le plan moral que la diffusion d'informations internes à la CAPD comme le fait régulièrement le Se-Unsa. Nous demanderons lors d'une prochaine CAPD que l'Inspecteur d'Académie mette à l'ordre du jour une discussion pour que soient rappelée les règles qui régissent le rôle des élu-e-s du personnel en CAP, tant sur leur "devoirs" en terme d'informations données, que sur leur droit à être protégé-e-s sur un plan individuel, sachant qu'ils-elles représentent une organisation syndicale et pas leur propre personne.

Les élu-e-s de la Cgt-Educ'Action

- Regrettent le climat délétère de cette fin de campagne électorale où tous les coups semblent permis, et surtout les coups bas.
- Condamnent la campagne mensongère qui est menée par le Se-Unsa et les mensonges éhontés de sa propagande.

Les élu-e-s de la Cgt Educ'Action réaffirment leur attachement au paritarisme qui permet de défendre au mieux les intérêts individuels et collectifs des personnels, et leur refus de tout clientélisme.
Lorsqu'ils défendent les personnels tant sur le plan individuel que collectif, ils-elles visent à la fois à protéger les personnels, ce qui est le rôle d'élu-e-s du personnel et à sauvegarder l'Ecole et les enfants qu'elle accueille, ce qui fait aussi partie de notre mission syndicale.

Les élu-e-s du Sden-CgtEduc'Action considèrent que les propos tenus dans leurs courriels par le Se-Unsa, le Scenrac-Cftc et le Gdid, ne visent de fait qu'à inciter les personnels à rejeter ce paritarisme au nom du slogan bien connu du "tous pourris" cher à l'extrême droite. Nous ne doutons pas que le Ministre actuel de l'Education Nationale, ne peut que se réjouir de ce type d'évènements qui divisent la profession. 

Les élu-e-s du personnels du Sden-Cgt Educ'Action appellent les personnels à montrer leur attachement au rôle des délégué-e-s du personnel en votant massivement lors des élections professionnelles.

Leila Saimi, Yvon Guesnier, Eve Noailly
Elu-e-s du personnel en CAPD pour le Sden-Cgt Educ'Action.