Bookmark and Share
<:site de l'Ursden CGT NICE:>

Ctp du 13 juin 24 + 2

dimanche 15 juin 2008.
 

Comité Technique Paritaire Départemental du 13 juin:
En préalable précisons que la Cgt Educ'Action n'est pas signataire du protocole sur le 24 + 2, est défavorable à la baisse du nombre d'heures de classes pour les enfants, demande depuis des lustres une autre définition du temps de travail des enseignant-e-s, demande des maîtres surnuméraires et le renforcement des réseaux d'aide. Il s'agissait seulement, lors de ce CTPD de voir les modalités de l'organisation du 24 + 2 dans le cadre de ce qu'impose le Ministère suite à la signature, minoritaire, du SE-Unsa et du Sgen-Cfdt.

A l'ordre du jour du CTPD du vendredi 13 juin,  où Elisabeth Caron représentait le Sden-Cgt Educ'action, 2 points: l'organisation de la semaine et les ajustements de rentrée, selon l'évolution des effectifs.
L'Inspecteur d'Académie  a présenté un document issu des travaux du séminaire de réflexion des circonscriptions (Cpc, IEN, MAI...), revu par le conseil d'IEN du mardi 10 juin 2008. 
Le texte officiel n'est toujours pas sorti. la circulaire porte enfin un numéro, mais n'est pas parue au B.O
Aussi l'IA s'est-il montré d'une extrême prudence .
L'important, et ainsi il répondait aux demandes du Sden-Cgt, était pour lui d'avoir un cadre départemental établi pour tous, mais suffisamment souple pour laisser autonomie et responsabilité aux équipes, au conseil des Maîtres pour mieux répondre  aux besoins du terrain. Tous les détails dans la discussion le confirmaient, face aux demandes du Snuipp, qui voulait plus de règles et d'assurances. Pour une fois, qu'on affirme que le Conseil des Maîtres est décisionnel, c'est  intéressant.
Ce Ctpd a été réellement un lieu d'échanges dont le but était de produire un document lisible et compréhensible.
Lisibilité du dispositif, lisibilité avec nos partenaires, lisibilité a été le mot clé du débat.
La surprise est venue du côté de l'Administration, qui a présenté un mode de fonctionnement en horaires décalés,  qui aurait la préférence de notre IA, permettant une souplesse interne, favorisant le travail d'équipe (au moins 2), ne faisant pas venir les enfants en dehors des heures traditionnelles : 8h30-16h30. 
Le fonctionnement se fait  en jumelant au moins 2 classes: les enfants ont classe pour la classe A, de 8h30 à 12h et la classe B, de 8h30 à 11h30. le maître de la classe B va travailler dans la classe A , avec les élève signalés par A, de 11h30 à 12h.  Le Maitre de la classe A interviendra lui-même dans la classe B de 13h30 à 14h, alors que ses élèves reprendront les cours à 14h.
Le texte précise que c'est à titre expérimental, et en français et maths. 
Ces horaires décalés sont un changement complet de mentalité...
Cette organisation fait que les 60 heures se découpent  autour de 40h ...exactement 41h et 20 mn... 
Selon l'I.A., il est nécessaire de penser à une lisibilité du groupe scolaire !! Et pour le temps de latence (le fameux temps entre la classe et le soutien), l'IA fait absolument "confiance aux équipes" !!! (sic)
Pour les Rased, en l'absence de texte nouveau, celui qui précise leurs horaires : 23 plus 3 plus 1 , est toujours en vigueur .
L'IA demande que les propositions remontent  aux IEN, au plus tard le jour de la pré-rentrée . ( toujours à cause de la lisibilité).
Gilles Jean au nom des 2 syndicats (Cgt-Educ'Action et Snuipp) , a interpellé l'IA sur la situation des IMF, sur leurs charges de travail, leurs inquiétudes sur leur avenir, les conditions de travail etc...
Puis ont été vues les modifications de la carte scolaire.
Blocages levés à la Roquette sur Siagne élémentaire, et à Antibes Prévert  Maternelle
Fermetures à  Carros Spinelli élementaire, à La Fontonne Antibes Maternelle, à Toudon... à Mougins Rebuffel maternelle qu'on venait d'ouvrir !!
La suite en septembre.