Bookmark and Share
<:site de l'Ursden CGT NICE:>

Communniqué de Presse Guillaume Apollinaire

dimanche 2 février 2020.
 
Communiqué de presse Lycée Apollinaire

Ce Jeudi, comme des centaines d’établissements en France ces dernières semaines, les élèves du lycée Guillaume Apollinaire de Nice ont voulu manifester leur mécontentement et leur opposition à toute la désorganisation que l’impréparation de la contre-réforme du baccalauréat du ministre de l’Education Nationale Blanquer génère.

Contrairement aux affirmations de la presse régionale, les élèves à l’origine du blocus ont été majoritairement rejoint·es par d’autres élèves scolarisé·es dans l’établissement.
L'arrivée de la Police a entraîné un vif émoi chez les élèves et enseignant·es créant un trouble à l’ordre public dans un rassemblement jusqu’alors calme et dont il est permis de penser qu’il le serait resté.
Trois interpellations de mineurs ont eu lieu.
A Nice, comme au lycée Vaucanson de Grenoble, au lycée Guist'hau à Nantes, au lycée du Grésivaudan, à Meylan, au lycée Touchard du Mans, au lycée Hélène Boucher à Paris, au lycée Eugène-Ronceray de Bezon et dans bien d’autres lycées encore, le recours systématique aux forces de l’ordre n’est pas acceptable.
En plus de la liberté de manifester, c’est le droit à l’expression démocratique des jeunes de ce pays contre les mesures gouvernementales en matière d’éducation qui sont remis en cause par ces intimidations policières.
La CGT Educ’Action, par ce communiqué, condamne ces pratiques répressives et violentes d’un autre temps et apporte son soutien aux actions militantes, d’élèves et/ou d’agent·es de l’éducation nationale, de contestation
et d’opposition aux contre-réformes de ce gouvernement sourd à l’expression démocratique et au dialogue social qui devrait en découler.