Bookmark and Share
<:site de l'Ursden CGT NICE:>

Inscriptions villes de Nice, la suite

lundi 25 février 2008.
 

Ville de Nice et inscriptions scolaires... La suite...
Le 14 février la Cgt Educ'Action a adressé un courriel au Sénateur-Maire de Nice concernant la liste des pièces nécessaires pour inscrire un enfant
La nouvelle liste 2008-2009  demande une pièce d'identité avec photo d'un des parents... Parallèlement la Mairie a interrogé la préfecture des A.M. sur le fait de savoir si les fonctionnaires municipaux n'étaient pas dans l'obligation de signaler une situation irrégulière et s'il ne serait pas "opportun qu'une procédure d'alerte entre les services de la mairie et l'état soit mise en place"...

Clairement, la ville de Nice par cette procédure envisage de servir d'agent recruteur pour les expulsions de familles en situation irrégulière et ce par le bais le plus ignoble qu'il soit, l'utilisation des enfants. Cette procédure va amener des familles à ne plus scolariser leurs enfants et ce alors que les textes prévoient la scolarisation de tous les enfants séjournant sur le territoire français sans condition.

A ce jour, aucune réponse. Nous avons donc adressé un nouveau courriel ce 24 février:
"
Monsieur le Sénateur Maire,
Par courriel en date du 14 février 2008, nous vous demandions de bien vouloir faire retirer, des pièces à fournir, les papiers d'identité des parents pour les inscriptions en Mairie.
A ce jour nous n'avons reçu aucune réponse de votre part. Nous réitérons cette demande par ce courriel et vous informons que dans l'attente de cette réponse, nous avons demandé aux directeurs-trices d'école de la ville de Nice de ne pas afficher ou distribuer la liste des documents demandés pour 2008-2009 et de s'en tenir à la liste 2007-2008.
Nous vous prions de croire, Monsieur le Maire, à l'expression de notre dévouement pour le Service Public d'Education."
Parallèlement nous avons demandé une audience à M. l'Inspecteur d'Académie sur ce thème.
Ne soyons pas complices, refusons d'afficher ou de distribuer cette liste. Continuons à diffuser la liste précédente.  Se servir des enfants pour dénoncer  les parents est une démarche ignoble.