Bookmark and Share
<:site de l'Ursden CGT NICE:>

Lettre ouverte au Ministre de l’Education Nationale, lue lors du Conseil Supérieur de l’Education le 20 septembre 2018

samedi 22 septembre 2018.
 

Lettre Ouverte lue lors du CSE du 20 septembre 2018
 
Monsieur le Ministre de l’Education nationale,  
L’école de la confiance ne peut se construire sans dialogue social avec les membres de la communauté éducative, y compris les élèves, premiers concernés par les réformes que vous engagez.
Or, depuis l’installation de votre ministère nous avons fait le constat de nombreux manquements à ce dialogue : concertation et consultations absentes ou bâclées dans l’urgence ou sans aucun impact sur les décisions ; mesures mises en place dans la précipitation ; méthodes de travail en Conseil Supérieur de l’Education qui ne permettent pas à ses membres de jouer pleinement leur rôle de représentants (calendriers non respectés, ordres du jour tardifs ou modifiés, projets de textes envoyés en dernière minute, durée incompatible avec des échanges approfondis, non-prise en compte des amendements et votes majoritaires …).
Si la majorité des organisations du CSE ont choisi de boycotter ou de quitter la séance du 12 juillet, c’est parce que cette instance, pourtant indispensable pour construire et mettre en œuvre les réformes dont notre système éducatif a besoin, est devenue le théâtre d’un déni de démocratie.
Monsieur le Ministre, il est temps de mettre en cohérence vos propos et la méthode employée. La confiance ne se décrète pas, elle se construit, notamment par  le débat.
L’école ne peut pas changer sans les premiers concernés ; lutter contre les inégalités et faire réussir tous les élèves nécessitent l’implication de tous, autour de projets partagés. C’est le sens de la communauté éducative.  
En cette rentrée 2018, nous vous exhortons à la concertation et au respect du Conseil Supérieur de l’Education. De nombreux chantiers sont en cours et ne peuvent être menés sans prendre le temps nécessaire pour recueillir les expertises de chacun. Ce sont des conditions indispensables pour faire de l’école un lieu d’émancipation et de réussite de tous les élèves.
 CFDT, Sgen CFDT, Fep CFDT, CGT Educ’action, FAGE, FCPE, FSU, Snuipp FSU, Snes FSU, Snep FSU, Snesup FSU, Snuep FSU, UNEF, UNL, UNSA Education, Se UNSA, Snpden UNSA, Sien UNSA, A&I UNSA, Snies UNSA, Snmsu UNSA, SNPTES.