Bookmark and Share
<:site de l'Ursden CGT NICE:>

Compte rendu de la CAPD du 17 Mai 2018

vendredi 18 mai 2018.
 

Compte rendu de la CAPD du 17 mai 2018

Ce jeudi 17 mai s'est tenue la CAPD

Au programme : mouvement à titre définitif, temps partiels, congés de formation professionnelle.

-   Mouvement à titre définitif :

Cette année, sur 1664 participant-e-s, 818 ont pu muter ou obtenir une première affectation. Quelques cascades ont eu lieu avant la CAPD et pendant, l’ensemble des collègues dont nous avions les courriels ont été prévenus par nos soins malgré quelques problèmes informatiques indépendants de notre volonté. Nous remercions les collègues pour leurs nombreux retours positifs quant à notre travail d’élu-e-s du personnel.

Durant la CAPD, nous avons pu également remercier nos collègues de la DIPE pour leur travail tout au long de cette période difficile et chronophage qu’est le mouvement.

A l’issue de ce mouvement, les collègues qui sont resté-e-s sans poste devront participer au mouvement provisoire par le biais d’une fiche d’extension. Comme pour le mouvement à titre définitif, la CGT Educ’action sera présente pour guider les collègues et les défendre. La CAPD qui entérinera ces nominations pour le titre provisoire aura lieu le 3 juillet, les Groupes de travail se dérouleront à compter du 21 juin.

Parmi les postes vacants, les postes de CPC, ERH, moins de 3 ans et plus de maitres-esses que de classe feront l’objet d’un appel à candidature. Les postes G vacants seront de leur côté « transformés » en allègement de service (4 postes) et en BD (4 postes également).

En ce qui concerne les directions restées vacantes rappelons les règles : elles sont proposées tout d’abord à titre définitif aux collègues ayant l’habilitation, ayant participé au mouvement avec 30 vœux dont 1 de direction, puis à titre provisoire aux collègues de l’école et enfin aux autres.

-    Temps partiels :

La CGT Educ’action regrette une nouvelle fois que l’absence de recrutement conduise à empêcher certains collègues, souvent en situation délicate, d’obtenir un temps partiel. 36 collègues ont passé un entretien, parfois mal vécu, afin de se faire notifier le plus souvent un refus. Parmi les 25 refus certains ont fait des recours qui pour la majorité n’ont pas abouti. L’ensemble des collègues concerné-e-s ont été informé-e-s par nos soins.

-     Congé de formation professionnel :

Cette année, 13 départs pour 114 mois octroyés ce qui est peu par rapport aux demandes.  Nous continuons de demander des mois supplémentaires afin que plus de collègues puissent bénéficier de ce dispositif.

-       Questions diverses :

Ordre de priorité pour les jours de décharge :

La CGT Educ’action a posé la question des priorités de choix des journées libérées  pour les collègues à temps partiels ou bénéficiant de jours de décharge. Rappelons donc que l’usage départemental donne les priorités suivantes :

-          TP pour raison médicale ou sociale

-          TP garde d’enfant

-          Décharge de direction/PEMF

-          Autres motifs

Situation de la nomination de la direction de Rothschild :

La CGT Educ’action s’étonne une fois de plus de la conduite des entretiens pour les  postes à exigence particulière. Loin de nous l’idée de porter un jugement sur les qualités professionnelles des collègues qui arrivent sur ces postes mais on peut s’étonner de la multiplicité des collègues « recalé-es » qui ont pourtant des expériences diverses et solides. Pour la CGT Educ’action il s‘agit d’un profilage déguisé de ces postes qui engendre des incompréhensions légitimes des collègues postulant-e-s.