Bookmark and Share
<:site de l'Ursden CGT NICE:>

Cantines de Nice

samedi 17 mars 2018.
 
Compte rendu de la Commission des menus de la Ville de Nice

Mercredi 14 mars, la CGT Educ'Action a été conviée à participer à la commission des menus des cantines de la Ville de Nice.

Si la volonté d'augmenter la proportion du bio dans les menus a été mise en avant, les difficultés que cela soulève en termes d'approvisionnement restent importantes. En effet, le volume demandé aux coopératives locales pose souvent problème. L'association Agribio locale envisage ainsi de se rapprocher d'Agribio Var pour pouvoir répondre aux demandes.

La nouvelle cuisine centrale, qui devrait entrer en fonction en avril 2019, sera pourvue d'une légumerie, visant à accroître la part des légumes frais et aura également comme objectif d'augmenter le « fait maison ».

La CGT Educ'Action a toutefois interpellé la mairie sur le mode de cuisson envisagé, à savoir une cuisson très lente dans du plastique alimentaire, déclaré néfaste pour la santé (perturbateurs endocriniens) par de nombreuses études scientifiques. A souligner d'ailleurs qu'au-delà de la cuisson, la conservation des aliments s'effectue dans les mêmes récipients plastiques.

La mairie a tenté de se justifier en affirmant que le plastique utilisé ne contenait pas de bisphénols, répondant ainsi aux normes européennes et que ce même plastique serait ensuite recyclé en … pots de fleurs ! En outre, la cuisson à très basse température limiterait, selon eux, le transfert. Un autre argument « choc » a été qu'aucune étude approfondie n'a à ce jour été menée sur les autres matériaux utilisables (inox, céramique,etc.). De fait, "rien ne prouverait que ces derniers seraient moins nocifs et aucune solution alternative n'existerait à ce jour !" La Ville de Nice affirme consulter des spécialistes du CNRS pour obtenir des études sur d'autres matériaux et s'est déclarée prête à abandonner le plastique s'il s'avérait plus nocif que d'autres matériaux !

Une affaire à suivre de près, sans doute en collaboration avec l'association « Cantine sans plastique ».