Bookmark and Share
<:site de l'Ursden CGT NICE:>

Du plan étudiant à la plateforme Parcoursup : l’instauration de la sélection ! LE 1ER FEVRIER, AGISSONS POUR UNE UNIVERSITE OUVERTE

dimanche 28 janvier 2018.
 

Du plan étudiant à la plateforme Parcoursup : l’instauration de la sélection !

LE 1ER FEVRIER, AGISSONS POUR UNE UNIVERSITE OUVERTE

Ce mois de janvier est celui de la mise en place dans les universités et les lycées de la plateforme « Parcoursup », et ceci alors que la réforme n’a pas encore été votée par les sénateur·trices et n’est donc pas adoptée !

 Les attendus nationaux, déclinés en attendus locaux sont rédigés dans la précipitation et sans consultation réelle …

 La procédure d’émission des vœux et d’affectation semble aujourd’hui extrêmement complexe, voire irréalisable …

C’est pourquoi nos organisations réaffirment :

• La nécessité de travailler tout au long du parcours au lycée à une orientation choisie, construite, accompagnée et évolutive avec les moyens humains et financiers nécessaires.

• Le maintien du baccalauréat comme diplôme national et 1er grade universitaire, garantissant l’accès de tous les bacheliers sur tout le territoire aux filières post bac et aux établissements de leur choix.

• L’exigence d’ouverture massive de places supplémentaires en 1er cycle post bac et le refus de toute sélection à l’entrée à l’université.

• Le refus de l’instauration de blocs de compétences en lieu et place des diplômes et des qualifications.

• L’abandon du projet de loi sur 1er cycle post bac et du plan «étudiants» qui l’accompagne, condition pour permettre une réforme ambitieuse qui garantisse le libre accès de chacun au supérieur.

Sur cette base, elles appellent les lycéen·nes, les étudiant·es, les personnels des universités et des lycées à se mobiliser le jeudi 1er février 2018, à se réunir, dès maintenant, en assemblée générale pour débattre des réformes, à se mobiliser sous toutes les formes décidées collectivement, y compris par la grève le 1er février, dans les universités et les lycées pour alerter sur les dangers des réformes en cours.

Des Assemblées Générales sont convoquées le 1er février :
 à 12h au campus Valrose
et à 17h à la fac de Carlone

 Lire l’appel interfédéral