Bookmark and Share
<:site de l'Ursden CGT NICE:>

Policier-ers armé-es dans les écoles. Lettre de la Cgt-Educ’Action Nationale à Mme Najat Vallaud Belkacem

samedi 21 janvier 2017.
 

Courrier adressé à Mme Najat VALLAUD BELKACEM Ministre de l'Education Nationale 

par Patrick Désiré Secrétaire Général de la Cgt-Educ'Action le 19 janvier

                                                                                       

                                                                                                                                            A

                                                                                                                                            Madame Najat VALLAUD-BELKACEM

                                                                                                                                                                               Ministre de l’Éducation nationale

                                                                                                                                                                               110 rue de Grenelle

                                                                                                                                                                               75357 PARIS cedex 07 SP

Montreuil, le Jeudi 19 janvier 2017


Objet : Présence de policiers municipaux armés dans les écoles de la ville de Nice.


Madame la Ministre,

Le Mardi 17 janvier 2017, la municipalité de Nice a présenté au Comité Technique de la ville de Nice, des textes prévoyant l'embauche de 130 policiers municipaux qui pourraient être affectés, en arme, à l'intérieur des enceintes des écoles de la ville de Nice. 

La CGT Nice Métropole Côte d'Azur a voté contre ce projet. 

La CGT Educ’action attire votre attention sur cette situation qui serait pour nous inadmissible.

Nous souhaitons que les services de l’État placés sous votre autorité écartent fermement l'idée que des policiers municipaux armés puissent intervenir à l'intérieur des établissements scolaires. 

Nous sommes bien sûrs conscients de la nécessité d'assurer la sécurité des enfants et de leurs parents, aux abords des écoles et sur la voie publique, nous considérons aussi que cette décision de la municipalité de Nice est totalement déconnectée de la réalité et ne fait qu’exploiter les craintes légitimes de la population sans apporter la réaction mesurée, efficace et professionnelle qui doit relever des services de l’État. 

La CGT combattra fermement toute politique démagogique qui ne relève pas de la sécurité publique mais d'une volonté sécuritaire jouant sur les peurs et les amalgames. 

En vous demandant de veiller à ce que de tels projets ne soient pas mis en œuvre dans les écoles de la République.

Nous vous prions d’agréer, Madame la Ministre, l’expression de nos salutations distinguées.


Patrick Désiré
Secrétaire Général
de la Cgt Educ'Action