Bookmark and Share
<:site de l'Ursden CGT NICE:>

CAPD du 4 juillet. Déclaration préalable de la Cgt-Educ’Action

lundi 4 juillet 2016.
 
Déclaration préalable de la Cgt-Educ'Action CAPD du 4 juillet

D'abord, nous tenons à remercier chaleureusement nos collègues des services pour la qualité de leur travail et des documents fournis malgré des conditions d’exercice très difficiles.

M. l'Inspecteur d'Académie, la Cgt-Educ'Action s'étonne qu'ait pu apparaître dans le 1° document préparatoire pour l'accès à la Hors Classe, une tentative pour attribuer une bonification à une collègue, bonification à laquelle elle n'avait pas droit . Nous avons réagi immédiatement et suite à cette intervention, un second document modifié a été adressé éliminant cette « anomalie ».

Ce type de pratique en dit long sur ce qui se produira lorsque l'application du PPCR, que la Cgt n'a pas signé, permettra des promotions « hors barème ».

Concernant la hors classe, alors que le contingent a augmenté de 13 possibilités, le nombre de collègues accédant à cette dernière sans bonification diminue tant en nombre qu'en pourcentage (54 % l'an passé – contre 48 % cette année)
Parallèlement, le nombre de collègues qui n'auraient pas été promu-e-s sans bonification passe de  29 % à  41 %.

Une fois de plus nous dénonçons ces bonifications amenant de nombreux collègues au 11° échelon à ne pas pouvoir accéder à la Hors Classe et à aucun-e collègue au 10° échelon à accéder à la Hors Classe s'ils-elles n'ont pas de bonification.
Si nous condamnons le nouveau barème c'est parce qu’il divise la profession en jouant les catégories les unes contre les autres puisque ce qui est donné aux un-es est pris au détriment des autres.
Nous rappelons que nous sommes favorables à la suppression de la hors classe au profit de 3 échelons supplémentaires atteignables par toutes et tous.
Concernant le mouvement des TRS, dans certaines circonscriptions des fractions de poste ont « disparu » entre ce qui a été envoyé aux TRS et ce qui a réellement été possible d'obtenir lors de la réunion de circonscription. Sur Nice 2 le choix s'est fait « sous influence » directe de l'IEN lors d'entretiens individuels.

En clair les instructions que vous donnez, Monsieur l'Inspecteur d'Académie, sont loin d'être appliquées par endroit.

Sur les postes à profil : outre le fait que nous ne recevons pas très souvent la liste des candidat-es, nous constatons que certains postes ne font pas l'objet d'un appel. Exemple : le poste de CPD auprès de l’IENA chargé de la formation pour lequel on sait qui va être nommé... Son poste d'origine ayant été libéré ! D'autres postes font l'objet d'un appel que l'on peut traiter de « bidon », la personne « retenue » étant déjà au courant du résultat avant même l'envoi de l'appel. Sans même parler de l'absurdité des appels poste à poste pour des fonctions de CPC qui durent près de 2 mois et provoquent des bugs pour le mouvement à Titre Provisoire. Ce système a enfin permis de découvrir le mouvement perpétuel.

Nous regrettons enfin d’avoir eu les résultats du mouvement des TRS bien trop tard pour pouvoir réellement les exploiter et jouer notre rôle de représentant-e-s des personnels, preuve une fois de plus de l’absence de dialogue social au sein de notre Académie qui dénote un certain mépris pour les élu-e-s que nous sommes.