Bookmark and Share
<:site de l'Ursden CGT NICE:>

CAPD Promotions 2 novembre 2015. Déclaration préalable de la Cgt-Educ’Action

mardi 3 novembre 2015.
 

Déclaration préalable de la Cgt-Educ'Action du 2 novembre 2015
CAPD Promotions 



Monsieur l'Inspecteur d'Académie,
Cette CAPD sur les promotions se tient alors que le problème des salaires est devenu, depuis plusieurs années, une préoccupation majeure des personnels.

Les carrières enseignantes ont perdu (comme par ailleurs la plupart des corps de la Fonction Publique) plus de 14 % de leur valeur depuis 2000 et le blocage complet depuis 2010 du point indiciaire (nous entamons la 6° année de blocage) a accéléré cette perte.
De nombreux-ses collègues connaissent des fins de mois difficiles et la dévalorisation de ces salaires amènent de plus en plus d'entre-eux-elles à s'interroger sur leur avenir professionnel.
En dehors des aspects sociaux et du déclassement des carrières enseignantes qui amènent les personnels à se questionner sur la place qu'entend donner les gouvernements qui se sont succédés à celles et ceux en charge de l'Education des jeunes de ce pays ; cela amène à des replis individualistes et corporatistes néfastes au fonctionnement des équipes pédagogiques.
La Cgt première organisation syndicale dans la Fonction Publique, tout comme FO et Solidaires, a refusé de signer le protocole sur les parcours professionnels, les carrières et les rémunérations. Cet accord est donc minoritaire et ne devrait pas être appliqué. Il aurait dû faire l'objet d'une nouvelle négociation. Le Premier Ministre est passé outre, montrant par là un profond mépris d'un dialogue social pourtant prôné dans les discours du gouvernement. Mais ce « dialogue social », sert surtout à masquer une réalité, celle de la régression. Ce PPCR ne règle pas, loin de là le problème de la perte de valeur de nos carrières.

Concernant les promotions, la CGT Educ’action rappelle qu’elle est favorable à la suppression de la hors classe, favorable à la création de 3 échelons supplémentaires atteignables par toutes et tous et favorable à un avancement au rythme le plus rapide.
La CGT Educ'Action déplore le système actuel qui met en concurrence les PE anciennement instituteurs-rices et les autres PE, système  qui empêche souvent les premiers cité-es d’avancer au grand choix voire au choix dans les échelons 9-10 et 11. La Cgt-Educ'Action rappelle sa position sur ce sujet :: Les Professeur-es d'Ecole issu-es directement du concours CRPE ne peuvent prétendre de fait à être promu-es ... du fait du croisement avec les Professeur-es d'Ecole issu-es du corps des Instituteur-trices. Ces dernier-es, de leur côté, du fait de la baisse de l'indemnité compensatoire à chaque changement d'échelon n'ont plus d'augmentation liées à leur déroulement de carrière depuis parfois plus de 10 ans. Les Professeur-es d'Ecole issu-es du corps des Instituteur-trices, doivent, de manière transitoire, être promu-es systématiquement selon le rythme le plus rapide. Les Professeur-es d'Ecole issu-es directement du concours CRPE concourront de ce fait entre eux-elles.
Enfin, la nouvelle politique de notation, que vous avez mise en place, provoque un véritable malaise dans la profession, que ce soit pour nos jeunes collègues, qui le ressentent comme une non reconnaissance de leur travail effectué dans des conditions de plus en plus difficiles ou les collègues plus anciens qui se retrouvent pénalisés dans leur progression de carrière.