Bookmark and Share
<:site de l'Ursden CGT NICE:>

Parcours professionnels, carrières et rémunérations.

mercredi 23 septembre 2015.
 

Parcours professionnels, carrières et rémunérations.
La position de la Cgt-Educ'Action

Le Ministère de la Fonction Publique mène des négociations relatives aux Parcours professionnels, carrières et rémunérations (PPCR) des fonctionnaires de catégories À, B et C depuis plusieurs mois et propose un protocole à la signature des organisations syndicales.
Ce protocole ne porte en aucun cas sur la valeur du point d’indice, qui sert de base à la rémunération des fonctionnaires, et qui a été gelé en juillet 2010 par le gouvernement Sarkozy. Le blocage a été pérennisé par les différents gouvernements de François Hollande.
Cette contrainte est inacceptable pour la CGT, pour nous toute négociation sur les salaires doit prendre en compte la valeur du point d’indice.
Les grilles de rémunération des fonctionnaires envisagée sur 3 ans, à compter du 1er janvier 2017 jusqu’à l’horizon 2020, proposés ne sont absolument pas en adéquation avec le niveau de qualification (Master) exigé pour être titularisé. En effet, l’indice majoré du 1er échelon de la grille des certifiés ou corps assimilés (PE, PLP...) de la classe normale, passerait de 349 (1 615, 97 € en brut, soit 1 326,57 € en net actuellement) à l’indice 390 en 2019 (1 805,81 € en brut soit 1 482,41 € en net).
De plus, près du tiers de l'augmentation indiciaire provient de l'intégration d'une part des primes dans le traitement brut.
Nous sommes bien loin de nos revendications salariales.
Le renvoi des premières mesures concrètes à 2017 après 4 années supplémentaires d'austérité est inadmissible.
Le calendrier proposé nous laisse perplexe, Comment se traduira cet accord à la suite d’un éventuel changement de gouvernement en 2017 ?
Si ce gouvernement était véritablement attaché à s’attaquer à la question salariale dans la Fonction publique, il aurait pris des mesures bien avant.
Le projet de texte propose bien quelques améliorations, mais nous sommes très loin du compte.
Le montant des hausses proposées est trop insuffisant pour qu'elles constituent une véritable étape dans le rattrapage indispensable que nous revendiquons, en particulier pour les plus bas salaires.
Les mécanismes d’avancement et de promotion qui seraient mis en œuvre restent flous et sont renvoyés à une discussion par Ministère.
Plus grave encore, ce protocole prévoit la mise en place d’un 3e grade qui serait probablement à accès fonctionnel (GRAF), faisant ainsi glisser la fonction publique de carrière vers une fonction publique d’emploi, ce qui a toujours été combattu par la CGT.
Pour toutes ces raisons, la commission exécutive de la CGT Éduc’action s’est prononcée le 11 septembre 2015 contre la ratification par la CGT Fonction publique de l’accord sur : « La modernisation des Parcours Professionnels, des Carrières et des Rémunérations (PPCR).
_____________________________________________________________________________
Du passé ne faisons pas table rase...
Le décrochage majeur de la grille indiciaire actuelle c'est 2000.
Si on ramène ces pertes en points indiciaires la valeur des carrières type A (grille certifié-es PLP PE) ont perdu (malgré la "revalorisation Chatel") entre 24pts (3° échelon à 111pts pour le 7° échelon de la Hors lasse. 
L'application pour ces grilles du PPCR ramène ce différentiel (à l'horizon 2019... Avenir incertain non?) à une perte, toujours par rapport à 2000,  de 2 équivalents pointt (5° échelon) à 80 pts (6° échelon de la Hors Classe . En clair les personnels se sont payés" l'amélioration" éventuelle des  grilles indiciaires... Et en plus l'Etat a retenu une grosse partie de la somme.)