Bookmark and Share
<:site de l'Ursden CGT NICE:>

Passeport citoyen Nice

dimanche 14 juin 2015.
 


Passeport citoyen Nice

Le 8 juin, à grand bruit médiatique dans la presse locale, le maire de Nice à lancé la distribution du «Passeport citoyen » dans les écoles de la commune. Depuis, des cartons de ce fascicule arrivent dans les écoles. Par ces grandes chaleurs de fin d'année on pourra déjà les utiliser pour s'éventer en prenant le temps d'y réfléchir un peu.

Le contenu pédagogique nous est familier. Il est très semblable à ce que nous avons l'habitude de trouver dans tous les manuels que nous utilisons déjà dans les classes. Rien d'étonnant là dedans car il a été conçu par des membres de l'Education Nationale du département. Rien de bien nouveau donc ni de bien gênant d'ailleurs.Rien d'urgent donc ni d'indispensable.

Par contre, s'il suffisait de relier en couleur des fiches élèves pour qu'un apprentissage soit réussi, depuis le temps nous le saurions. Il est donc illusoire de croire que ce seul livret suffira à favoriser le développement d’une aptitude à vivre ensemble dans une société démocratique pour reprendre le texte des nouveaux programmes d'ECM.

Un passeport ? Pour aller où ?

Ce qui est beaucoup plus gênant en revanche, c'est le discours de l'administration locale de l’Éducation Nationale, quand dans la préface de ce passeport, elle loue le partenariat avec la mairie de Nice où, plus grave encore, dans la presse : « C’est également un outil de communication entre les enseignants et les personnels dédiés aux temps périscolaires qui seraient amenés à aborder cette thématique, pointe de son côté l’inspecteur d’académie Michel-Jean-Floc’h. Que notre administration valide à ce point le glissement d'une partie des enseignements inscrits dans les programmes vers les collectivités locales à travers les TAP est une preuve que nous avions raison quand nous dénoncions ces risques.

Pire encore est l'instrumentalisation politicienne de l'Enseignement Civique par M. le Maire de Nice. Le ministère de l’Éducation Nationale, dans La grande mobilisation de l’École pour les valeurs de la République a ouvert une brèche à travers la mesure 5 :

Un partenariat renouvelé avec les collectivités locales pour la réussite éducative des jeunes sera mis en place :
Inclure dans les projets éducatifs territoriaux (PEDT) un volet laïcité et citoyenneté, financé par un fonds d’État dédié à destination des associations de jeunesse et d’éducation populaire.

Brèche dans laquelle le Républicain (Ex UMP) maire de Nice s'est introduit à la vitesse d'une moto de cross.

Le maire de Nice nous semble particulièrement mal placé pour donner des leçons de citoyenneté aux enfants citoyens comme il dit en ouverture de son passeport. Mettons de côté les aventures judiciaires de son parti politique, et rappelons l'annulation par le Tribunal Administratif des arrêts « anti bivouac » et « anti drapeaux étrangers » pris à grand bruit médiatique par M. Estrosi en 2014. Rappelons encore ses déclarations à l'occasion du procès sur la mort de Zyed et Bouna. «les familles n’ont qu’à éduquer leurs enfants et faire en sorte qu’ils ne soient pas des délinquants» Déclarations fausses, et jamais démenties par l'intéressé.

Beaucoup plus que le contenu de ce passeport, c'est le contexte de transfert des missions de l’Éducation Nationale vers les collectivités locales et l'exploitation médiatique et politicienne qui en est faite par M. le maire de Nice qui nous incite à appeler à laisser ces passeports citoyens bien au chaud dans leurs cartons.

http://www.20minutes.fr/nice/1626323-20150608-nice-passeport-citoyen-20000-ecoliers-ville