Bookmark and Share
<:site de l'Ursden CGT NICE:>

Les enseignant-e-s refusent d’assurer la rentrée des lycées de Brignoles et de Saint Maximin

mardi 4 septembre 2007.
 

Compte rendu situation lycée Raynouard de Brignoles rentrée 2007 :

Le jour de la rentrée nous avons eu confirmation de la suppression de nombreuse heures de cours :

Options regroupant première et terminale ! heures de rattrapage, heures de soutien pour les classes d’adaptation…, non dédoublement des horaires de langue en privilégiant des groupes à 23, rendant certains enseignements difficiles voire pour certaines, impossibles. (environ 27 h supprimées)

De plus conséquence de ces modifications, de très nombreux services ont été complètement modifiés par rapport aux propositions des équipes pédagogiques suite aux conseils d’enseignement. Avec des services parfois complètement incohérents, par exemple, une collègue de français a trois premières stg, un collègue de SES à 6 niveaux différents…

Tout cela accompagné d’emploi du temps modifiés probablement dans l’urgence et tout aussi inacceptables que les services….

Pour la section professionnelle, la chef de travaux ayant décidé de reprendre l’enseignement n’a pas été remplacée alors qu’elle trouvait que ses 10 heures de décharge étaient insuffisantes pour effectuer convenablement son travail du fait de l’augmentation du nombre d’élèves .

A la place on a ajouté ce travail à la chef de travaux des sections tertiaires déjà surchargés et ne connaissant rien aux sections non tertiaires….……………..

De ce fait les enseignants ont décidé en AG d’accueillir les élèves mardi et mercredi en les informant de la situation mais de ne pas commencer les cours jeudi tant que la situation n’est pas améliorée.

cécile

Lycée de Saint Maximin

Parents et personnels, agissons ensemble !

Plus d’élèves et moins de personnels = rentrée 2007 perturbée au Lycée de Saint-Maximin.

Plus de 1000 élèves (800 en 2006), une classe de 3e « découverte professionnelle », donc plus de demi-pensionnaires et d’internes. Cela suppose un encadrement et un suivi à la mesure du service d’éducation que l’on vous doit.

Aujourd’hui les conditions d’accueil et de fonctionnement ne sont pas réunies :

Pour le service d’entretien et de restauration le lycée est le plus mal doté de toute la région :

Le rectorat et le Conseil Régional dans leurs compétences sont responsables de cet état de fait...

La rentrée du mardi 4 septembre est donc perturbée.

Les personnels attendent du rectorat et de la Région des réponses rapides pour sortir l’établissement des difficultés actuelles. Sans réponse à nos demandes, d’autres actions et perturbations sont envisagées.

Soutenez notre action !
Vous pouvez téléphoner au rectorat au 04 93 53 70 70, et à la Région au 04 91 57 50 57.

La fédération FCPE des parents d’élèves & les personnels du lycée avec les organisations syndicales CGT, CFDT, FSU, UNSA