Bookmark and Share
<:site de l'Ursden CGT NICE:>

CAPD du 27 Mai 2014. Déclaration préalable de la Cgt-Educ’Action

dimanche 1er juin 2014.
 

Déclaration préalable de la Cgt-Educ'Action à la CAPD du 27 mai 2014

Monsieur l'Inspecteur d'Académie,

Vincent Pinchaux a souhaité rendre son mandat d'élu du personnel en CAPD, et poursuivre son engagement syndical d'une autre manière. Nous tenons à le remercier pour le travail accompli à nos côtés dans cette instance paritaire. Nous vous remercions pour le soutien que vous lui avez apporté devant les difficultés qu'il a rencontré. Il est remplacé par Benjamin Guesnier.

Nous remercions également les services de la DIPE pour le travail effectué dans des conditions de plus en plus dégradées et qui ont pu malgré tout, sortir des documents qui "tournent bien" et répondre à nos sollicitations dans les meilleurs délais avec l'efficacité et l’amabilité qui les caractérise.

Sur le contenu de cette CAPD elle-même :

- Nous regrettons, une fois de plus, le peu de postes adaptés, alors que les demandes augmentent au même rythme que la souffrance au travail.
- Nous regrettons aussi le peu de postes mis pour les allègements de service, et vous demandons d'augmenter ce nombre.
- Nous regrettons la situation faite aux TRS et vous demandons de cesser tout jumelage lors du mini mouvement de ces derniers.
- Enfin, nous regrettons, cette année encore, la non mise en place du 80% pour toutes et tous.

S’agissant des personnels, des demandes d'exeat sont en attente, dont certaines sont motivées par des demandes de rapprochement de conjoint-es, nous vous demandons d'accorder dès aujourd'hui au moins les demandes motivées par le rapprochement de conjoint-es .

Sur les rythmes, nous avons condamné et continuons de condamner la réforme Peillon-Hamon, mais aussi le climat d'incertitude autour de la mise en place des nouveaux rythmes scolaires dans le département. Les personnels enseignants administratifs territoriaux, les parents et les élèves ne savent toujours pas, à un peu plus d'un mois de la sortie des classes, quels seront leurs horaires l'an prochain! Cette question aurait mérité mieux!

Enfin, nous tenons à nous exprimer sur les évènements récents qui se sont déroulés à l’école Saint Roch. Nous soutenons les collègues de cette école et nous demandons qu'aucune mesure ne soit prise contre eux-elles.

Nous sommes conscient-e-s du caractère exceptionnel de la situation, du contexte, de nos obligations de service public, mais nous ne pouvons que regretter, pour les collègues, l’élève et sa famille les aléas administratifs qui ont pu conduire à ce résultat.
Nous faisons les mêmes demandes pour les cas -exceptionnels aussi- de changement d'école en cours d'année qui ont pu également conduire à d’autres incidents, faute de préparation.
Cet évènement ne fait que rappeler les conditions de travail difficiles dans lesquelles exercent certains-nes collègues, facteurs de souffrance au travail.