Bookmark and Share
<:site de l'Ursden CGT NICE:>

Comité de suivi 06 des rythmes... Au pays des Bisounours

dimanche 16 février 2014.
 

Le mardi 11 s'est tenu le Comitié de Suivi  des rythmes du 06.
Voici le Compte Rendu d'un voyage au pays des Bisounours.

Le pays des Bisounours c'est bien l'impression ressentie à la sortie du Comité départemental de suivi de l'organisation des rythmes scolaires.
Après une déclaration liminaire le Snuipp a quitté l'assemblée. La CGT Educ'Action, tout en réaffirmant son opposition à cette réforme-là est restée pour connaître à quelle sauce les personnels allaient être mangés.
Soyez rassurés! Le DASEN dit veiller à ce que chacun-chacune puisse muter en toute connaissance de cause. Il va falloir avoir une lecture rapide, car le serveur pour le mouvement ouvre le 16 avril, et le CDEN (dernière limite pour les communes ne s'étant pas déclarées 7 avril) est le 15 avril.
Le bilan du jour est pour les Alpes-Maritimes de 83 communes sur 121 qui ont présenté un horaire d'organisation. Ce sont celles que l'on retrouve pour le CDEN du 18 Février.
Suite à notre demande sur la place des APC, Le Dasen a répondu que ce ne pouvait pas être un préalable à l'organisation, mais que cela viendrait ensuite, que cela relève uniquement de l'Education nationale, que cela se ferait "en équipe en concertation avec l'Ien(!)", …. Il a rappelé qu'il y a trois axes et que certaines activités ne pourront de toute façon pas se passer à midi (sic)!!
La grande question, est le temps où l'enfant va pouvoir "souffler", il faut donc un temps de récréation !!!
Il a été question des "emplois-Avenir" dispositif "sous-employé" dans notre département, des associations ( d'éducation populaire) , de temps globalisé, de relais entre animateurs et enseignants, sans oublier les expériences innovantes...!
Sans compter le bilan d'étapes où tout le monde( ( les « communes 2013 ») se réjouit de la qualité pédagogique de ces 5 matinées de classe. " Les enseignant-e-s n'imaginent pas revenir en arrière ."
Pas d'absentéisme dans ces communes le mercredi en élémentaire, un peu en maternelle et plutôt chez les petits et moyens en fonction des besoins de récupération des enfants .
La conclusion du Dasen est que la réforme est indispensable, même si c'est une réforme difficile ( pour les plus petites communes ainsi que pour les grandes), et qu'il a rencontré des élus responsables, à l'écoute, ayant écouté les demandes des parents et des enseignant-e-s.
Quand je vous dis qu'au pays des Bisounours ….tout baigne!!!

Elisabeth Caron
Représentant la CGT Educ'Action