Bookmark and Share
<:site de l'Ursden CGT NICE:>

Fiches métiers, système indemnitaire... Le miroir aux alouettes...

samedi 4 janvier 2014.
 

Fiches métiers, système indemnitaire... Le miroir aux alouettes...

Le 12 décembre Vincent Peillon a donc donné ses "arbitrages" sur les fiches métiers, dans lesquelles on ne traite de fait que de certaines catégories de personnels relevant du 1° degré, en "oubliant" la grande majorité des P.E.
A l'arrivée des fiches métiers peu intéressantes qui font plus de constats que de réelles propositions nouvelles et un "nouveau système" indemnitaire qui pousse à la division entre les personnels et ne règle en rien la dégradation du pouvoir d'achat.
Vous trouverez ces "fiches métiers" en cliquant ici
Elles instaurent un nouveau système de primes et indemnités et parfois de nouveaux montants qui sont déjà mises en place (l'ISAE) ou le seront à la rentrée 2014 (Direction d'école, Conseillers Pédagogiques...).  En "écartant"  des milliers de PE d'une ISAE déjà indécente. 

346.000 petits PE... et moi et moi et moi!!!...

Vous trouverez le nouveau système indemnitaire (qui touche quoi?) en cliquant ici.
Les réactions sont nombreuses et nous en recevons beaucoup, soit parce que des catégories ne sont pas concernées (SEGPA, personnels relevant des TICE...) où trouvent, à raison, que ce qui est "offert" par le Ministère  est bien peu!
Reste le principal, faire oublier la réalité de ce qu'est devenu le Pouvoir d'Achat en quelques années.
Prenons 3 exemples
Ces chiffres sont à comparer avec la "magnificence" de notre employeur l'Etat... Une ISAE de 33,33€/mois (que ne touche pas plus de 10.000 PE), augmentation de l'ISS directeur d'école qui va augmenter de 0€/mois à 33,33€/mois (ces 33,33€ mois pour le maximum ne touchant que les directions 4 classes) ou encore de 83,33€ par mois des Conseillers Pédagogiques (1% du corps) qui sont ceux qui auront la "meilleure" augmentation indemnitaire!

Certaines organisations syndicales proclament haut et fort que c'est une grande victoire syndicale! Voire que cela prouve que l'action syndicale et la grève ne servent à rien et qu'il vaut mieux "négocier" dans les couloirs du Ministère, les chiffres sont là, cette conception du syndicalisme mènent les salarié-es dans le mur...
A la Cgt-Educ'Action, comme dans toute la Cgt, nous ne prenons pas les salarié-es pour des imbéciles en leur racontant n'importe quoi et nous savons que seule l'action, la plus unitaire possible, peut arrêter cette dégradation de la situation du salariat qu'il soit public ou privé.
C'est le sens que nous donnerons à notre action syndicale en 2014.  
Yvon Guesnier