Bookmark and Share
<:site de l'Ursden CGT NICE:>

BOURSE DU TRAVAIL : 120 ANS D’HISTOIRE RECONNUS PAR LA JUSTICE

jeudi 5 juillet 2012.
 

La
CGT
a
pris
connaissance
de
l’ordonnance
du
Tribunal
de
Grande
Instance
sur
la
requête
de
la
ville
de
Nice
demandant
notre
expulsion
de
la
Bourse
du
Travail.
Le
Tribunal
nous
ordonne
de
quitter
les
lieux
sous
3
jours
mais,
enjoint
la
ville
de
Nice
de
poursuivre
les
travaux
engagés,
et
ce
sous
astreinte
de
500€
par
jour
de
retard.
La
CGT
s’engage
à
libérer
les
lieux
pour
favoriser
la
reprise
des
travaux.
Il
s’agit
non
seulement
de
la
reconnaissance
de
l’accord
signé
avec
la
mairie
et
de
la
légitimité
de
la
CGT
à
la
place
Saint
François
mais
également
de
la
mise
en
échec
de
la
stratégie
du
maire
de
Nice
qui
a
tenté
d’opposer
la
CGT
et
les
niçois.
La
CGT
souhaite
s’inscrire
dans
le
projet
de réhabilitation
de
l’îlot
Saint
François,
sans
renier
l’importance
de
l’histoire
du
mouvement
social
azuréen.
Dans
le
cadre
de
l’exécution
de
cette
décision
la
CGT
est
favorable
à
l’ouverture
d’un
dialogue
constructif,
notamment
dans
le
suivi
des
travaux
et
dans
l’intérêt
collectif.
L’Union
départementale
des
Alpes
Maritimes
remercie
l’ensemble
des
organisations
de
la
CGT
du
06,
de
la
région
PACA,
et
de
toute
la
France
qui
ont
participé
ou
manifesté
leur
solidarité
ainsi
que
l’ensemble
des
associations,
de
plusieurs
organisations
syndicales
du
département,
des
élus,
des
représentants
de
partis,
des
artistes,
et
de
tous
les
citoyens
qui,
d’une
manière
ou
d’une
autre,
nous
ont
apporté
leur
soutien.

Cette
victoire
constitue
une
étape
importante
pour
le
retour
de
la
CGT
place
ST
FRANCOIS.
Elle
est
à
mettre
à
l’actif
de
toute
la
CGT
qui
sort
renforcée
et
encore
plus
déterminée.

La
dynamique
créée
nous
permettra
de
construire
l’action
collective
pour
l’aboutissement
des
propositions
que
nous
porterons
lors
de
la
conférence
sociale
des
9
et
10
juillet,
première
étape
d’un
grand
chantier
qui
s’ouvre.

Mettons
à
profit
l’été,
et
donnons
nous
rendez
vous


Le
MARDI
28
AOUT,
au
4
place
ST
FRANCOIS,
pour
la
commémoration
de
Virgile
CORBANI

Encore
plus
nombreux
et
déterminés