Bookmark and Share
<:site de l'Ursden CGT NICE:>

14 000 suppressions d’emplois à la rentrée 2012 80 000 suppressions entre 2007 et 2012 Ca suffit !

vendredi 13 janvier 2012.
 

Pour la CGT-Educ’action, il est indispensable et urgent de construire un mouvement d’ensemble dans l’Education nationale dans la continuité des grèves des 27 septembre, du 11 octobre et 15 décembre 2011.

La CGT-Educ’action revendique :

- Une loi de programmation et un plan pluriannuel de recrutement accompagné d’une formation pour répondre aux exigences d’efficacité sociale du service public d’éducation
- Dans l’urgence, le retour des 66 000 emplois supprimés depuis 2007 et l’annulation des 14 000 annoncés pour la rentrée 2012.
- Dans cette logique, la garantie d’emploi de tous les précaires est une exigence urgente, avec l’arrêt du recrutement aux précaires et leur titularisation sans condition de concours, ni de nationalité (avec, le cas échéant, la création de nouveaux corps)
- Une réduction du temps de travail hebdomadaire des enseignants sans modulation ni annualisation, avec la création des emplois correspondants et le retrait, dans les statuts, de la référence à l’obligation pour les enseignants d’effectuer des heures supplémentaires, la pénibilité du travail doit faire l’objet d’une reconnaissance institutionnelle. En effet, les missions des personnels se sont complexifiées et diversifiées. Cela induit une charge de travail de plus en plus importante et exigeante.

Téléchargez, imprimez et diffusez le 4 pages sur les suppressions d’emplois prévues pour la rentrée 2012.