Bookmark and Share
<:site de l'Ursden CGT NICE:>

La Lettre Internet N°314 du 18 janvier 2011

mardi 18 janvier 2011.
 

1. 22 janvier. Contre les suppressions de postes dans l'Education Nationale.

A l'appel entre autres, de la Cgt-Educ'Action, du Snuipp-Fsu, de la Fsu, de l'Unsa, de la Ferc-Sup Cgt, de la Ferc-Cgt, de la Fcpe, du sgen-Cfdt, de l'Icem, des Cemea, des Eclaireur et Eclaireuses de France..: Manifestation: 10h Nice Devant l'église Notre Dame Avenue J. Medecin "Nous ne laisserons pas mourir l'Ecole Publique".
2. Calendrier de la Cgt-Educ'Action
  • 19 janvier: Congrès Académique de la Cgt-Educ'Action
  • 20-21 Janvier: Paris: Réunion du pôle 1° degré national de la Cgt-Educ'Action.
  • 27-28 janvier: Paris: Réunion de la Commission Exécutive Nationale de la Cgt-Educ'Action.
  • 1° Février: CAPD sur les listes d'aptitude postes à profil et Directeur d'Ecole
  • 1° Février: Audience de la Cgt-Educ'Action 06 auprès de M. l'Inspecteur d'Académie des A.M.
  • 2 Février: Audience de la Cgt-Educ'Action de l'Académie de Nice auprès de Mme Le Recteur (nouvellement nommée)
  • 8 février: Groupe de Travail sur la Direction d'école à l'I.A.
  • 14-15 Février: Stage Syndical de la Cgt-Educ'Action
  • 15 Février: Groupe de Travail sur le mouvement.

3. Evaluations Cm2
A lire absolument sur le site du Collectif National Contre Base Elèves...
Big Brother is Watching you  

Personne ne pourra plus dire: "nous ne savions pas".
 
Rappel du Communiqué de Presse de La CGT Educ'action
réaffirme son opposition aux  évaluations nationales en direction des élèves de CM2 qui vont se dérouler du 17 au 21 janvier 2011.
 
 Ces évaluations ne sont recevables ni sur le fond ni sur la forme.
Toujours mal placées dans le calendrier scolaire, elles seront du même type que celles de l’an dernier ne permettant pas la remédiation.
 

  • Évaluer les élèves au mois de janvier sur le programme complet est un non sens.
  • Évaluer c’est un métier, comme le disent les responsables de la DEPP (Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance), ce n’est pas le rôle de la DEGESCO (Direction générale de l'enseignement scolaire).
  • La fiabilité statistique n’est pas satisfaisante : il faudrait procéder par échantillon et assurer la stabilité, sur plusieurs années, des différents items proposés.
  • La légère modification du codage opérée cette année ne rendra pas les résultats plus exploitables pour les enseignants.

Telles qu’elles sont conçues, ces évaluations visent à démontrer le supposé manque de « rentabilité »de l’école publique et légitimer les choix libéraux du gouvernement, contestables et contestés, en matière de programmes, de suppressions de postes (y compris de Rased), plus largement de réductions des dépenses publiques.
Elles s’inscrivent dans le train des réformes qui servent à démanteler le service public d’éducation. Liées au socle commun que nous combattons, elles contribuent à renforcer les inégalités entre les élèves et remplir les séances inefficaces d’aide personnalisée et les trompeurs stages de remise à niveau.
De plus, elles ne concernent que le domaine de la langue et celui des mathématiques faisant fi de toute une partie de l'enseignement dispensé à l'école primaire et ne portent que sur une conception mécanique des apprentissages.
 
Nous sommes opposés :

  • -       à la mise en concurrence des écoles élémentaires au travers de l’utilisation des résultats aux évaluations nationales
  • -              à la mise en place de la prime liée aux évaluations qui crée la division entre les enseignant-e-s.
  • -              aux pressions exercées sur les enseignant-e-s quant à la nécessité de  résultats
  • -              à la pression exercées sur les élèves pour qui un soi-disant « bilan diagnostique » se transforme peu à peu en examen dont les résultats les suivront toute leur scolarité

Nous revendiquons :
-  une autre politique d’évaluations nationales à l’école élémentaire ;
-  un traitement transparent et indépendant de la DEGESCO des évaluations nationales à l’école élémentaire ;
-  une amélioration du traitement de la difficulté scolaire à l’école.
 
Nous soutiendrons donc tous les collègues qui, d’une manière ou d’une autre, auront décidé de contester ces évaluations.
 
Notre responsabilité syndicale nous impose de ne pas être à l’origine d’une certaine forme de "désobéissance" mais de déposer, pour les jours concernés,  des préavis de grève.
La Cgt-Educ'Action invite les parents d’élèves à soutenir les actions entreprises.