Bookmark and Share
<:site de l'Ursden CGT NICE:>

Grève du 24 novembre 2009

Appel commun de la Cgt, de la Fsu et de Sud
dimanche 22 novembre 2009.
 

GREVE du 24/11/2009  APPEL UNITAIRE
 
Conférence de presse  
Les organisations CGT EDUC'ACTION, FSU et SUD Éducation  dénoncent le projet de budget 2010 ainsi que les orientations des réformes en cours ou projetées qui sont autant d' attaques contre le service public et laïque d’éducation et de recherche et qui renforcent la sélection et la ségrégation sociale.
135000 sur 5 ans!  
Il faut mettre un coup d’arrêt à cette politique de destruction de l'Education Nationale !  
Les suppressions de postes (enseignant-e-s, vie scolaire, BIATOSS, RASED),  l’insuffisance des recrutements, les suppressions de crédits entraînent la dégradation des conditions de travail des personnel-le-s et d’études des élèves ainsi que des étudiant-e-s, et l’augmentation de la précarité. Cela prive de nombreux jeunes de l’accès aux métiers de la fonction publique.
  De l’école maternelle à l’université en passant par le lycée, la voie professionnelle ou la formation des maîtres, les réformes mises en œuvre ou projetées, pilotées par la volonté de réduction des moyens et de transformation « libérale » du système éducatif, se traduisent par la mise en concurrence, la diminution de l’offre de formation, le renforcement de la hiérarchie, des pressions accrues sur les personnels et le dévoiement de leurs missions.
Elles aggravent la situation et sont contraires aux objectifs de démocratisation affichés.
Les statuts, missions, conditions de travail et gestion des personnels sont mis à mal par la loi de mobilité, la réforme administrative de l'État et la LRU.
  C’est pourquoi les organisations  CGT EDUC'ACTION , FSU et SUD Éducation   appellent les personnel-le-s à participer massivement à la grève unitaire du 24 novembre 2009 dans l’éducation pour exiger :
- les postes et les recrutements à la hauteur des besoins
- une réelle revalorisation des rémunérations et des métiers de l’éducation
- l’amélioration des conditions de travail et d’étude
- une véritable formation des enseignants 
- la défense des statuts 
- la titularisation de tous les précaires et l'arrêt de recrutement de précaires
Elles appellent à participer :
-  à la manifestation du 24 novembre: PLACE MASSÉNA – 10H00 
-  à l'Assemblée Générale intersyndicale du  24 novembre à 14 h30 au Lycée Masséna
Cette journée de mobilisation n'est qu'une première étape.
Il faut mettre en débat la perspective d'une grève reconductible dans l'Education Nationale, et la construction d'un véitable rapport de force au niveau interprofessionnel pour faire reculer le gouvernement.
Le même jour, les personnels de la Poste seront en grève contre le projet de privatisation.
Poste , Education même combat !
Le 24 novembre nous nous retrouverons pour dire ensemble « Non à la casse des Services Publics »